Demain, j'enseigne dans une classe de CM2, et les questions vont fuser, peut être que le silence et la peur se liront sur les visages des enfants, voire l'incompréhension.

C'est important de parler des événements qui se sont passés. Ils ont vu des choses, en ont entendu, et ils faut en parler avec eux pour les aider à comprendre, les rassurer, leur expliquer ce qui se passe dans le monde, avec les mots justes. Ce sont les futures générations et les laisser dans le flou ou l'ignorance n'amènera rien de bon.

***

Ma journée de demain ne se déroulera donc pas 'comme d'habitude' : dès 8h30, tous les élèves de cycle 3 de l'école seront réunis sous le préau pour un temps d'échange, d'abord entre les enfants puis ensuite avec l'intervention des enseignants, avec la présence de la directrice. Les élèves qui le souhaiteront pourront ainsi prendre la parole. Les enseignants auront pour rôle de les écouter, de les corriger si certains mots ne sont pas correctement employés, pour mettre les choses au clair. Et surtout nous les rassurerons. LemonPulp propose différentes approches selon les niveaux ICI. Je vous conseille d'aller lire son article. Elle propose aussi différents supports (images, poésies...) afin d'amener le débat ou de travailler dessus (en art plastique, en poésie, ... par exemple).

Lisez également cette page sur Eduscol, notamment les 'Quelques principes pour aborder une actualité violente avec les enfants'.

 

Différents moments en classe pour en parler :

Pour ma part en classe, à la suite de ce temps d'échange, nous aurons un temps de lecture sur l'article que propose Astrapi ICI. Ce qui permettra aux élèves de poursuivre le débat s'ils ont encore des questions ou n'ont pas osé parlé plus tôt le matin. Mettre des mots sur les événéments tragiques du vendredi 13 novembre 2015 et en parler avec eux va les rassurer et ils auront moins peur. Se taire provoquerait l'inverse. Il faut d'ailleurs leur expliquer que la peur est normale, c'est une réaction normale à des actes de violence extrême. Cependant on doit continuer de vivre et d'espèrer.

Le Petit Quotidien propose aussi cette affiche. Je l'ai imprimé pour que les élèves puissent la lire à tout moment. Elle définit des mots comme : islamiste, djihadiste, taliban... et leur permet de mieux comprendre ce qu'ils entendent à la télévision, à la radio ou ce que disent leur entourage.

Lors d'un second temps, je leur lirai le texte J'atteste d'Abdellatif Laâbi - écrivain et poète marocain. C'est un texte écrit le 10 janvier 2015, suite à l'attentat à Paris contre Charlie Hebdo. Les élèves auront ensuite à le copier dans leur cahier de poésie. Ce texte permet de faire le lien avec les événements du début de l'année.

Enfin, nous regarderons ensemble et débatterons sur plusieurs illustrations (j'en ai sélectionné 8 sur ce document) qui ont été réalisées suite aux attentats.

Sur une feuille (inspirée du livre de dessin Mon carnet de flâneries - Paris à dessiner par Fleurus ) les élèves auront comme consigne : 'Rends hommage aux victimes des attentats du 13 novembre à Paris ou dessine un message d'espoir' ; 'Embellis la Tour Eiffel en mémoire aux victimes (symbole de paix : colombe..., fleurs, drapeau français... tout est permis)'

Voici les documents que j'utiliserai :Les images sont issues du livre Mon carnet de flâneries - Paris à dessiner par Fleurus

DocParlerdesattentats01

***

DocParlerdesattentats02

Les dessins pourront être affichés dans le couloir ou la classe, si les élèves le désirent, sinon ils pourront les mettre dans leur cahier de poésie pour illustrer le texte écrit précédemment, ou encore dans leur cahier d'arts visuels.

Je leur proposerai également de réaliser un dessin libre, par exemple sur ce modèle :

prayforparisPB2015Grande

On choisit des mots fort pour exprimer l'espoir (par exemple) et on les met en scène (forme d'un coeur pour ma part).

***

Merci à Val10 pour son article qui propose beaucoup de choses pour aborder ce sujet délicat.

Un autre article à aller voir ICI chez Craie-hâtive, où j'ai découvert cette jolie illustration :

Source: Externe