07 février 2016

Le dimanche, un jour de repos ? Comment dire ...

Parce que beaucoup de personnes pensent que les dimanches pour enseignant riment avec ceci :

Source: Externe

J'aimerai leur dire comment la majorité de mes dimanches se déroule, et c'est le cas pour bien d'autres enseignants : ceux qui ont le soucis de préparer à l'avance leur semaine, qui se préoccupent des séances passées et futures, ceux qui prennent à coeur leur métier et en assument toutes les responsabilités...

Avant même de se lever, déjà, on pense à ce qu'il nous reste à faire. Je dois encore corriger les copies en géographie, je dois penser à écrire les appréciations dans les livrets, je vais commencer aujourd'hui parce qu'en semaine j'aurai moins de temps pour le faire.. Il faut que je prépare ma séquence en orthographe pour les CM2, et que je prépare le nouveau projet en art plastique sur le château de Versailles....

 

Quand on a trouvé la motivation pour corriger nos quatre piles de copies à 13h...

Source: ExterneGrande

Qu'on se rend compte qu'on a terminé à 16h...

Source: Externe

... et qu'on doit encore préparer notre semaine.

Source: Externe

Qu'on débute ou non, beaucoup de professeurs se reconnaîtront :)

Source: Externe

 

Bien sûr, on essaie de s'accorder des pauses le plus souvent possible, et on a bien le droit, on est en weekend non ?

Source: Externe

 

Bon courage à tous les enseignants, à tous ceux non-enseignants qui travaillent le weekend,
et à ceux qui le sont déjà : bonnes vacances :)

Posté par Plume Blanche à 16:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


16 décembre 2015

Ce matin, le Père Noël nous a rendu visite...

... et les enfants étaient émerveillés et les plus heureux du monde.

dessinnoelvisiteperenoel

C'était un agréable moment passé à les voir rire, chanter, partager leurs rêves et leurs désirs pour Noël.

Coiffés de leur bonnet de Noël, on aurait dit des petits lutins, c'était vraiment mignon.

Posté par Plume Blanche à 21:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

15 décembre 2015

Exercice de simulation du PPMS à l'école

Le PPMS, plan particulier de mise en sûreté, c'est une procédure de confinement à suivre dans le cas où une situation d'exception surviendrait.

Une situation d'exception car l'école se trouverait seule et isolée face à une quelconque castastrophe (plus de téléphone, d'électricité, intervention des secours très différée, les intervenants "locaux" étant eux-mêmes victimes ou dépassés par les demandes...). L'accident majeur causant cette situation peut être, par exemple : un nuage toxique situé dans la zone de l'école ou les environs, une inondation, un feu de forêt, risque nucléaire, avalanche, séisme, ... tout dépend de l'endroit où se trouve l'école. Le PPMS est adapté en fonction des régions et des structures situées à côté de l'école.

Si de telles choses surviennent, nous, enseignants, fonctionnaires de l'Etat et responsables des enfants, nous devons assurer leur sécurité jusqu'à la venue des secours.  En gros une fois arrivés au point de ralliement ils ne bougent pas et on attend. Passionnant hein ?

Source: Externe

La procédure est simple : tous les élèves et le personnel de l'école se retrouvent confinés (à l'abri) dans une salle de l'école. En général un préau, mais parfois non. Les salles de classe communiquant entre elles, c'est assez pratique si on ne peut pas se rendre dans le préau ou le réfectoire. Il faut aussi avoir un point d'eau à côté (toilettes). Nous devons, jusqu'à ce qu'on nous informe officiellement que le PPMS est terminé, rester enfermés dans l'école. La ventilation est coupée, les portes et fenêtres sont fermées, bref on est coupé du monde extérieur ! On doit même scotcher les fenêtres. Ca fait prison dit comme ça.. 

Source: Externe

... on reste simplement dans l'école, c'est tout.

J'en avais fait un l'année dernière, avec mes CM1. J'ai recommencé cette année, aujourd'hui plus exactement, avec des CM1 toujours. Mon rôle est le suivant (si jamais ça vous intéresse de savoir !) : je descends avec mes élèves dans la classe en dessous de la nôtre. Contrairement à l'alerte incendie où l'on doit quitter rapidement les locaux, là on peut prendre son temps pour rejoindre l'endroit de 'ralliement', le tout étant de ne pas sortir de l'école ! Je dois récupérer à deux endroits de l'école les PAI (dans le cas où des enfants ont des allergies, des soucis de santé qui les contraint à avoir du matériel médical) des enfants de l'école, puis je les dépose dans une des classes de ralliement prévue pour gérer les soins. Ensuite je tiens le rôle de Mme 'pipi', par groupe de 5 enfants maximum je les accompagne aux toilettes, sur le même étage, au bout du couloir. Intéressant n'est ce pas ? Nous sommes restés 'confiner' presque 1h30...

Du coup les gamins étaient bien contents de pouvoir bouger rien que pour aller aux toilettes. D'ailleurs ils étaient surexcités..

Source: Externe

Oui, oui, beaucoup allait aux toilettes comme cela. Ils étaient bien joyeux !

Heureusement, étant donné que c'était un exercice, les enseignants étaient informés, j'avais donc prévu de la lecture, du coloriage, etc... Je vais d'ailleurs en préparer dans une pochette à l'avance pour chaque classe où j'enseigne dans le cas où ça arriverait vraiment ! Parce qu'il faut les occuper les enfants !

Quand on lit les directives du ministère, il faudrait que les enfants soient assis, en silence...

Source: Externe

Mais oui bien sûr, on a plutôt ce genre de choses :

Source: Externe

Bon j'exagère, on arrive à les recadrer et à leur faire faire des choses dans le calme, mais ce n'est pas évident dans une classe prévue pour 30 élèves à peine de se retrouver avec d'un coup 50 enfants (minimum) à occuper, sans savoir quand on pourra rejoindre la classe... !

Et bien sûr, tu as beau mettre des affiches prévenant les personnes à l'extérieur qu'on fait un exercice pour le PPMS, qu'on ne doit en aucun cas ouvrir les portes et faire entrer ou sortir quelqu'un, tu en as toujours qui le font ou qui tentent.. Heureusement certains sont compréhensifs ! On a eu au moins 6 personnes durant 1h30 à vouloir rentrer pour X raisons.

Source: Externe

Au téléphone, la directrice et une des personnes voulant rentrer :
- "C'est un exercice dans le cas où nous devons rester confinés dans l'école. On ne doit donc pas vous ouvrir."
- "Mais il n'y a aucun danger donc vous pouvez me laisser rentrer, la cantine m'a appelée pour récupérer mon fils qui a eu une blessure aux dents. Je n'ai pas pu venir plus tôt mais je dois le récupérer!"
- "Je suis navrée c'est la procédure. Ordre du ministère, cet exercice doit se dérouler comme la procédure normale."

 ~ Je vous rassure nous nous étions occupés de l'enfant en question et il allait bien ! ~

L'essentiel c'est que cela s'est bien passé. Si ça se produit nous sommes prêts ! :)

 

Posté par Plume Blanche à 22:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

22 octobre 2015

J'ai toujours rêvé d'être... chorégraphe

Ne vous y méprenez pas...

22oct2015-01

Ceci n'est pas une chorégraphie.

 

 

 

 

Enfin presque...

22oct2015-02

 (chaque geste suit un bout de la comptine) - Cliquez pour agrandir

 

Comme ça, on a l'air ridicule à chanter avec nos gestes, mais mine de rien ça aide à mémoriser la comptine, et puis on a toute une bande d'enfants qui nous suivent avec le sourire.

Ca met de bonne humeur, l'école maternelle, rien que pour les comptines.

Posté par Plume Blanche à 10:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

31 août 2015

Le mouvement, les affectations, ...

Quand tu n'as pas un titre définitif dans une école, tu dois - à la fin de l'année - faire des voeux pour l'année suivante. L'année dernière, j'étais dans ce cas, j'avais un titre provisoire. J'ai donc fait des voeux, on dit qu'on participe au mouvement.

On peut aussi participer au mouvement si on a un titre définitif et qu'on veut changer d'école.

31aout-01-mouvement

Cette année, il y a eu beaucoup plus d'enseignants stagiaires (en train de passer leur MASTER 2, ou qui l'ont déjà, qui ont déjà leur concours mais ne sont pas titularisés....), c'est avec la nouvelle réforme. Mais il y a aussi eu des mutations (changement de département), des retraites, etc). Il y a eu aussi du mouvement pour les inspecteurs et les conseillers pédagogiques de circonscription. Et oui, ça bouge aussi !

31aout-02-mouvement

Et cette année, c'est un gros sac-de-noeuds, pour rester polie, puisqu'on est beaucoup d'enseignants titulaires à n'avoir aucun poste. Beaucoup ont dû se rendre ce lundi de pré-rentrée (rentrée des enseignants) dans les inspections de circonscription (qui gère plusieurs communes) pour les aider et attendre d'avoir un poste (à plein temps, à tiers temps, à mi temps, en quart de temps ou bien pour faire des remplacements).

Moi on m'a appelé samedi dernier pour me dire que j'étais nommée BD (brigade départementale) - pour faire des remplacements longs sur tout le département - et pour me dire mon école de rattachement. L'école de rattachement c'est là où l'on va si on n'a aucun remplacement. Et cette école est celle où j'enseignais l'année dernière. Autant vous dire que c'est rassurant de retrouver le lieu que l'on connaît et nos collègues, mais c'est aussi frustrant de les voir bouger et se démener toute la journée à préparer leur rentrée quand on sait que nous - pour l'instant - on ne fait pas de rentrée.

 

4septréunionrentréeameenpeine

Quand on est remplaçant (BD ou ZIL : remplacement court sur une circonscription), on attend donc dans notre école de rattachement que l'inspection nous appelle pour nous dire où remplacer un enseignant (congé maladie, congé maternité, démission, etc...) et pendant ce temps on aide comme on peut les collègues de l'école.

 

5septphotocopies

 

5septrepartitionpaperasse

d'autres illustrations sont à venir :)

Vous savez (presque) tout. Pour l'heure, je n'ai donc aucune classe, et on peut très bien m'appeler demain matin pour me dire que je dois assurer la rentrée d'une classe le jour-même. C'est une des nombreuses facettes de ce métier.

6septcoffreremplacant

imgcoffreremplacant1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et en images !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si on enlève ma sacoche de droite (où sont rangés les documents officiels : socle commun, programmes, quelques BO, les LPC....), et qu'on ouvre la valise du dessous + si on retire le poste radio, ça donne ceci :

imgcoffreremplacant2

 

 

 

 

 

 

 

 

L'avantage c'est que ça en fait moins chez moi ! :D

Pourtant, il se dit qu'il y a des postes libres (ou vacants, c'est pareil) dans des écoles, et que pour demain des ouvertures de classe sont à prévoir. Bref, en attendant, si on n'a rien on attend patiemment qu'on nous fasse signe.

 

Peu importe votre situation, si vous enseignez, que vous soyez stagiaires, titulaires, à titre provisoire, définitif, à temps plein, à mi temps, à tiers temps, en quart de temps, en direction, formateur, remplaçant, conseiller pédagogique, inspecteur/-trice, ... je vous souhaite à tous une bonne rentrée et surtout une bonne année scolaire :)

Posté par Plume Blanche à 19:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


28 août 2015

Maîtresse sans affectation, maîtresse qui pête un plomb...

Quand on n'a pas d'affectation, et qu'on attend des nouvelles....

28aout2015-sansaffectation

On attend vraiment sur tous les fronts :
Boîte mail, serveur enseignant, téléphone.... et on se déplace même jusqu'aux services de l'EN ! (bon ça je ne l'ai pas illustré)

 

En attendant, petite lecture ICI avec des témoignages d'enseignants qui imaginent leur premier jour, ce qu'ils ont planifié, l'organisation qu'ils veulent.. c'est assez intéressant d'autant qu'ils enseignent dans des classes multiniveaux ou classes uniques.
Bonne lecture :)

Posté par Plume Blanche à 23:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Dans l'attente...

Cette image résume parfaitement ma situation actuelle :

madame sans affectation

Nous sommes nombreux à être dans l'attente d'une classe, à 4 jours de la rentrée scolaire.

La majorité sera affectée probablement le 17 septembre seulement.

D'autres encore seront Brigade départementale (remplacement dans le département).

Le plus dur n'est pas de ne pas savoir mais d'attendre et de ne pas savoir QUAND on le saura.

Si vous êtes dans ce cas là, bon courage, restez positif/ve ;)

Posté par Plume Blanche à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2015

Quitter sa classe... et la vider !

Les deux dernières semaines d'école étaient chargées pour moi, et le vendredi 3 juillet je suis partie directement en vacances. Je n'ai donc pas eu la possibilité de vous conter mes dernières aventures ! Je rattrape donc mon retard...

13juillet2015-rangement1

(Cliquez sur l'image si vous avez besoin d'agrandir)

 

Quand c'est la fin d'année scolaire, on a beaucoup plus d'affaires à emmener - quand on change d'école ! - que pour des petites vacances (ici). Et encore, je n'ai pas dessiné tous les sacs.. il y en avait trop ! Entre les manuels, les classeurs de séquences, de séances et de fiches d'activités, les livres pédagogiques, mes livres (romans, scientifiques, de jeunesse ...) ... j'en passe .. ça fait beaucoup d'affaires ! C'est dans ces moments là que je me rends compte que je débute dans le métier mais que j'ai déjà un bagage d'affaires impressionnant.. mais utile !

 

Edit du 19/07 : Jack (du site DangerEcole) a très bien représenté la fin d'année : Clique ici !

 

Posté par Plume Blanche à 21:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 juin 2015

Calcul mental...

Lors d'une séance en classe

10juin01

 

 

10juin02

Devant la photocopieuse ...

10juin03

 

 

 

 

10juin04

On a beau être réactive en classe, on peine parfois à calculer quand il s'agit des photocopies !

Posté par Plume Blanche à 20:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

03 mai 2015

La reprise...

Quand on part en vacances, on doit emmener toute notre classe pour travailler de chez nous.

Pas 'toute' la classe non plus, mais une bonne partie... En tout cas en ce qui me concerne.

3mai20151

 

 

 

 Et c'est toujours délicat de ramener les affaires à l'école...

3mai201511

 

 

3mai20152

(Oui, entre temps Môsieur Plume s'est rasé ! :p)

Demain, reprise ! Ils m'ont manqué mes petits loups !

 

Posté par Plume Blanche à 21:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]